eso1135fr-ch — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Un oiseau en colère dans le ciel

Une nouvelle image de la nébuleuse Lambda Centauri prise par l‘ESO

21 septembre 2011

Une nouvelle image réalisée avec la caméra WFI (Wide Field Imager) sur le télescope MGP/ESO de 2,2 mètres révèle la nébuleuse Lambda Centauri, un nuage d’hydrogène lumineux et des étoiles nouveaux-nés dans la constellation du Centaure. La nébuleuse, aussi appelée IC 2944, est parfois surnommée la Nébuleuse du poulet qui court, en raison de la forme qu'y voient certaines personnes dans sa partie la plus brillante.

Dans cette nébuleuse, située à environ 6500 années-lumière de la Terre, de toutes nouvelles étoiles chaudes, formées à partir de nuages d’hydrogène ionisé, brillent d’une lumière riche en rayonnement ultraviolet. Cet intense rayonnement excite à son tour le nuage d’hydrogène environnant, le faisant rougeoyer d’un ton rouge caractéristique, typique des régions de formation stellaire, dont la nébuleuse de la Lagune est également un autre exemple bien connu (eso0936).

Certaines personnes voient une forme de poulet sur les photos de cette région de formation stellaire rouge, lui conférant son surnom – bien qu’il y ait quelques désaccords concernant la partie exacte de la nébuleuse ayant une forme de poulet, avec plusieurs structures ressemblant à un oiseau visibles  sur l’image [1].

A part le gaz brillant, les séries d’amas opaques noirs qui se dessinent sur l’arrière-plan rouge à certains endroits de cette image constituent un autre signe de la formation d’étoiles dans IC 2944. Ce sont des exemples d’un type d’objets appelés globules de Bok. Ils apparaissent noirs, car ils absorbent la lumière de l’arrière-plan très lumineux. Cependant, les observations de ces nuages sombres avec des télescopes infrarouges, capables de voir à travers la poussière qui bloque normalement la lumière visible, ont révélé que des étoiles se formaient à l'intérieur de beaucoup d’entre eux.

Le plus important groupement de globules de Bok sur cette image est connu sous le nom de Globules de Thackeray du nom de l’astronome sud-africain qui les a découverts dans les années 1950. Visibles parmi un groupe d’étoiles brillantes en haut à droite de cette image, ces globules figurent sur une fameuse image prise par le télescope spatial Hubble NASA/ESA.

Alors qu’Hubble nous offre plus de détails sur son image de cette petite zone, la caméra WFI, sur le télescope MGP/ESO de 2,2 mètres à l’observatoire de La Silla de l’ESO, a réalisé un panorama bien plus grand sur ses images, couvrant une zone du ciel correspondant environ à celle de la pleine Lune [2]. Tout comme un zoom sur un appareil photo permet au photographe de choisir le champ le mieux approprié pour prendre une photo, les images considérablement différentes fournies par différents télescopes peuvent offrir des données complémentaires aux scientifiques étudiant des objets astronomiques s’étendant sur une zone étendue du ciel.

Si les étoiles couvées dans les Globules de Thackeray sont toujours en gestation, les étoiles de l’amas IC 2948, enfouies dans la nébuleuse, sont leurs grandes sœurs. Toujours jeunes à l’échelle de la vie des étoiles, avec seulement quelques millions d’années d’ancienneté, ces étoiles ont un éclat vif et leur rayonnement ultraviolet apporte une part importante de l’énergie qui illumine la nébuleuse. Ces nébuleuses rougeoyantes ont de courtes vies en termes astronomiques (typiquement quelques millions d’années), ce qui signifie que la nébuleuse Lambda Centauri perdra finalement ses couleurs puisqu’elle perd à la fois son gaz et son approvisionnement en rayonnement ultraviolet.

Notes

[1] Vous pouvez soumettre vos idées sur l'emplacement des contours du poulet sur cette image au groupe « Your ESO Picture » sur Flickr et vous pourrez ainsi gagner un prix intéressant.

[2] Cette image a été produite dans le cadre du programme ESO Cosmic Gem (les joyaux cosmiques de l’ESO). Il s’agit d’une nouvelle initiative destinée à produire des images d’objets intéressants, curieux ou visuellement attirants en utilisant les télescopes de l’ESO pour des activités éducatives et de diffusion de la culture scientifique. Ce programme n’utilise que peu de temps dédié à l’observation, combiné avec du temps non utilisé dans le planning des télescopes afin de minimiser l’impact sur les observations scientifiques. Toutes les données collectées sont également mises à disposition des astronomes au travers des archives scientifiques de l’ESO.

Plus d'informations

L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 15 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l’infrarouge. C’est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 40 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil tourné vers le ciel » le plus grand au monde.

Liens

Contacts

Nicolas Cretton
ESO Science Outreach Network
Savosa, Switzerland
Tel: +41 91 81 53 811
Email: eson-switzerland@eso.org

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT and Survey Telescopes Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1135.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1135fr-ch
Nom:IC 2944, Running Chicken Nebula
Type:• Milky Way : Nebula : Appearance : Emission : H II Region
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

IC 2944, Nicknamed the Running Chicken Nebula
IC 2944, Nicknamed the Running Chicken Nebula
Seulement en anglais
The Running Chicken Nebula in the constellation of Centaurus
The Running Chicken Nebula in the constellation of Centaurus
Seulement en anglais

Vidéos

Zooming in on the Running Chicken Nebula
Zooming in on the Running Chicken Nebula
Seulement en anglais

Voir aussi notre