eso0936fr — Communiqué de presse photo

La trilogie est complète – GigaGalaxy Phase 3

Liens :

28 septembre 2009

La troisième image du projet « GigaGalaxy Zoom » de l’ESO vient juste d’être mise en ligne. Elle complète ainsi de manière exceptionnelle ce voyage révélateur au cœur de notre Galaxie. Cette dernière image a été précédée par des vues du ciel tel que l’on peut le voir à l’œil nu puis au travers d’une lunette d’astronome amateur. Ces deux premières images ont été présentées au cours des deux dernières semaines. Ce troisième « épisode » offre une nouvelle vue époustouflante d’un objet astronomique, une image de 370 millions de pixels de la Nébuleuse de la Lagune, d’une qualité et d’une profondeur équivalentes à celles utilisées par les astronomes professionnels dans leur quête de compréhension de l’Univers.

Le champ de cette nouvelle image couvre plus d’un degré carré et demi, soit une zone huit fois plus large que celle de la pleine Lune. Elle a été réalisée grâce à la caméra grand champ (WFI) installée au foyer du télescope MGP/ESO de 2,2 mètres de diamètre de l’Observatoire de La Silla au Chili. Cette caméra de 67 millions de pixel a déjà permis la réalisation de plusieurs images emblématiques de l’ESO.

Cet intriguant objet représenté ici, la Nébuleuse de la Lagune, est distante de quatre à cinq années-lumière de la Terre vers la constellation du Sagittaire (l’Archer). Cette nébuleuse est un nuage interstellaire géant, large de 100 années-lumière, dans lequel des étoiles sont en train de naître. Les taches sombres éparpillées que l’on peut voir sur l’ensemble de la nébuleuse sont d’énormes nuages de gaz et de poussières en train de s’effondrer sous leur propre poids et donneront bientôt naissance à des amas de jeunes étoiles rougeoyantes. Certains des plus petits nuages sont appelés des « globules » et les plus proéminents ont été catalogués par l’astronome Edward Emerson Barnard.

La Nébuleuse de la Lagune héberge le jeune amas ouvert d’étoiles appelé NGC 6530. Cet amas est la « résidence » de 50 à 100 étoiles et scintille dans la partie la plus basse à gauche de la nébuleuse. Les observations suggèrent qu’il est légèrement devant la nébuleuse, bien qu’il soit toujours enveloppé de poussière, comme le révèle le rougeoiement de la lumière des étoiles, un phénomène qui se produit quand les petites particules de poussière diffusent la lumière.

La Nébuleuse de la Lagune tient son nom de la large bande sombre en forme de lagune située en son milieu, la divisant en deux parties rougeoyantes.
 
Ce magnifique paysage stellaire est la dernière des trois images à très haute résolution présentées dans le projet « GigaGalaxy Zoom », lancé par l’ESO dans le cadre de l’Année Mondiale de l’Astronomie (AMA 09). A travers trois images géantes, le projet « GigaGalaxy Zoom » révèle la totalité du ciel tel que l’on peut l’admirer à l’œil nu depuis le désert le plus sombre sur Terre, puis plonge au cœur d’une région très riche de la Voies Lactée avec une lunette d’astronome amateur et utilise enfin la puissance d’un télescope professionnel pour dévoiler les détails d’une fameuse nébuleuse. En ce sens, le projet fait le lien entre le ciel que nous pouvons tous contempler et le profond cosmos inaccessible à l’œil que les astronomes étudient quotidiennement. La magnifique qualité des images témoigne de la splendeur du ciel nocturne observable depuis les différents sites de l’ESO au Chili. Ce sont d’ailleurs les observatoires astronomiques les plus productifs au monde.

« Le site web du projet « GigaGalaxy Zoom » a été couronné de succès attirant des centaines de milliers de visiteurs du monde entier » déclare Henri Boffin, le coordinateur du projet. « Avec la trilogie maintenant complète, les internautes pourront explorer un environnement cosmique magnifiquement détaillé à de nombreuses échelles différentes et effectuer ainsi un époustouflant plongeon au cœur de notre Voie Lactée ».

Plus d'informations

En tant que membre de l’AMA 09, l’ESO participe à plusieurs grands projets de diffusion de la culture scientifique, en adéquation avec son rang de leader mondial dans le domaine de l’astronomie. L’ESO héberge le secrétariat de l’AMA 09 pour l’Union Astronomique Internationale qui coordonne l’AMA 09. L’ESO est l’un des « organisateurs associés » de l’AMA 09 et a aussi été fortement impliqué dans la résolution soumise par l’Italie à l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui a abouti à déclarer 2009 Année Mondiale de l’Astronomie, lors de la 62ème Assemblée générale de l’ONU. En plus de nombreuses activités programmées aux niveaux local et international, l’ESO est aussi leader de trois des douze projets phares de l’AMA 09.

L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 14 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. A Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant – l’E-ELT- qui disposera d’un miroir primaire de 42 mètres de diamètre et observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil tourné vers le ciel » le plus grand au monde.

La troisième image du projet GigaGalaxy Zoom a été prise avec la caméra grand champ (WFI) installée au foyer du télescope MGP/ESO de 2,2 mètres de diamètre de l’Observatoire de La Silla de l’ESO. Dans le but d’optimiser le temps de télescope, les images ont été obtenues par les équipes de l’ESO qui ont sélectionné les observations les plus favorables pouvant être réalisées à tout moment de disponibilité du télescope, en tenant compte de la visibilité des objets et des conditions du ciel. L’Observatoire de La Silla, situé à 600 km au nord de Santiago du Chili à 2400 mètres d’altitude, a été une place forte de l’ESO depuis les années 60. L’ESO y exploite plusieurs télescopes parmi les plus productifs au monde de la classe des 2 à 4 mètres.

Liens

Contacts

Thierry Botti
Correspondant communication de l'ESO pour la France
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@oamp.fr

Henri Boffin
ESO
Garching, Germany
Tel: +49 89 3200 6222
Email: hboffin@eso.org

Olivier Hainaut
ESO
Garching, Germany
Tel: +49 89 3200 675
Email: ohainaut@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso0936.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso0936fr
Legacy ID:PR 36/09
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

Un paysage d'étoiles de 370 millions de pixels de la nébuleuse de la Lagune
Un paysage d'étoiles de 370 millions de pixels de la nébuleuse de la Lagune
The GigaGalaxy Zoom composite
The GigaGalaxy Zoom composite
Seulement en anglais

Vidéos

Diving into the Lagoon Nebula
Diving into the Lagoon Nebula
Seulement en anglais
Pan over the Lagoon Nebula
Pan over the Lagoon Nebula
Seulement en anglais
ESOcast 10: GigaGalaxy Zoom: The Sky, from the Eye to the Telescope
ESOcast 10: GigaGalaxy Zoom: The Sky, from the Eye to the Telescope
Seulement en anglais

Voir aussi notre