eso1141fr — Communiqué de presse photo

VISTA Découvre de Nouveaux Amas Globulaires

et regarde par delà le cœur de la Voie Lactée

19 octobre 2011

Deux amas globulaires nouvellement découverts ont été ajoutés au total de seulement 158 amas globulaires connus dans notre Voie Lactée. Ils ont été détectés dans de nouvelles images du télescope VISTA de l’ESO dédié aux sondages, durant la campagne de sondage de la Voie Lactée (VVV). Ce sondage a également révélé le premier amas d'étoiles situé bien au-delà du centre de la Voie Lactée et dont la lumière a dû traverser la poussière et le gaz situés au cœur de notre galaxie pour arriver jusqu'à nous.

L’amas globulaire éblouissant appelé UKS 1 domine le côté droit de la première des nouvelles images infrarouges de VISTA, le télescope de l’ESO dédié aux sondages situé à l'Observatoire Paranal au Chili. Mais si vous laissez glisser votre regard plus loin, il y a une surprise qui se cache dans ce très riche champ d'étoiles - un amas globulaire plus faible, qui a été découvert dans les données de l'un des sondages de VISTA. Vous devrez regarder avec attention pour voir l'autre amas d'étoiles qui est appelé VVV CL001: c'est un petit groupe d'étoiles dans la moitié gauche de l'image, juste au-dessus du centre.

Mais VVV CL001 n'est que la première des découvertes d’amas globulaires de VISTA. La même équipe a trouvé un second objet, baptisé VVV CL002, qui apparaît sur l'image b [1]. Ce petit groupe peu lumineux pourrait pourtant être l'amas globulaire connu le plus proche du centre de la Voie Lactée. La découverte d'un nouvel amas globulaire dans notre Voie Lactée est très rare. Le dernier avait été découvert en 2010, et seulement 158 ​​amas globulaires étaient connus dans notre galaxie avant ces récentes découvertes.

Ces nouveaux amas sont les premières découvertes du sondage appelé «  VISTA Variables in the Via Lactea »  (VVV) qui étudie de manière systématique les parties centrales de la Voie lactée dans l'infrarouge. L'équipe VVV est dirigée par Dante Minniti (Pontificia Universidad Católica de Chile) et Philip Lucas (Centre de recherche en astrophysique de l'Université de Hertfordshire, Royaume-Uni).

En plus des amas globulaires, VISTA trouve de nombreux amas ouverts ou amas galactiques, qui contiennent généralement des étoiles plus jeunes et moins nombreuses que dans les amas globulaires et sont beaucoup plus fréquents (eso1128). Un autre groupe qui vient d'être détecté, VVV CL003, semble être un amas ouvert qui se trouve dans la direction du cœur de la Voie Lactée, mais beaucoup plus loin, à environ 15 000 années-lumière au-delà du centre. Il s’agit ainsi du premier amas découvert sur la face cachée de la Voie Lactée.

Compte tenu de la faible luminosité des amas nouvellement trouvés, il n'est pas étonnant qu'ils soient restés cachés si longtemps ; jusqu'à il y a quelques années, UKS 1 (vu dans l'image a),  qui surpasse facilement en brillance les nouveaux arrivants, était en fait l’amas globulaire le plus faible connu dans la Voie Lactée. En raison de l'absorkg3:parboilption et du rougissement de la lumière des étoiles par la poussière interstellaire, ces objets ne peuvent être vus que dans la lumière infrarouge et VISTA, le télescope dédié aux sondages le plus grand du monde, est idéalement adapté à la recherche de nouveaux amas cachés derrière la poussière des parties centrales de la Voie Lactée [2].

Une possibilité intéressante est que VVV CL001 soit gravitationnellement lié à UKS 1— ce qui ferait de ces deux groupes stellaires la première paire d’amas globulaires binaires de la Voie Lactée. Mais cela pourrait juste être un effet d'alignement sur la ligne de visée et les amas pourraient en réalité être séparés par une distance importante.

Ces images de VISTA ont été réalisées à partir d'images prises avec les filtres proche infrarouge J (représenté en bleu), H (représenté en vert) et K (en rouge). La taille des images ne montre qu'une petite fraction du champ complet de VISTA.

Notes

[1] La découverte de nouveaux amas globulaires vient juste d'être annoncée à San Juan lors de la première réunion bi-nationale des associations argentines et chiliennes d’astronomie.

[2] Les minuscules grains de poussière qui forment d'énormes nuages ​dans les galaxies diffusent la lumière bleue beaucoup plus fortement que la lumière rouge et infrarouge. En conséquence les astronomes peuvent voir à travers la poussière beaucoup plus efficacement s’ils étudient la lumière infrarouge plutôt que la lumière correspondant au rayonnement visible auquel nos yeux sont sensibles.

Plus d'informations

L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 15 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l’infrarouge. C’est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 40 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil le plus grand du monde tourné vers le ciel».

Liens

Contacts

Thierry Botti
Observatoire Astronomique de Marseille Provence (OAMP)
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@oamp.fr

Dante Minniti
Pontificia Universidad Católica de Chile
Santiago, Chile
Tel: +56 2 463 3267
Email: dante@astro.puc.cl

Maren Hempel
Pontificia Universidad Católica de Chile
Santiago, Chile
Tel: +56 2 354 4945
Email: mhempel@astro.puc.cl

Christian Moni Bidin
Universidad de Concepción
Concepción, Chile
Tel: +56 9 9210 3235
Email: cmbidin@astro-udec.cl

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT and Survey Telescopes Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1141.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1141fr
Nom:VVV CL001, VVV CL002, VVV CL003, VVV Survey
Type:• Milky Way : Star : Grouping : Cluster : Globular
Facility:Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy
Science data:2011A&A...535A..33M
2011A&A...527A..81M

Images

VISTA view of the newly discovered globular cluster VVV CL001 and its brighter companion
VISTA view of the newly discovered globular cluster VVV CL001 and its brighter companion
Seulement en anglais
VISTA view of the newly discovered globular cluster VVV CL002 close to the centre of the Milky Way
VISTA view of the newly discovered globular cluster VVV CL002 close to the centre of the Milky Way
Seulement en anglais
VISTA view of the newly discovered open star cluster VVV CL003 beyond the galactic centre
VISTA view of the newly discovered open star cluster VVV CL003 beyond the galactic centre
Seulement en anglais
Visible/infrared comparison views of the newly discovered globular cluster VVV CL001
Visible/infrared comparison views of the newly discovered globular cluster VVV CL001
Seulement en anglais
Wide-field view of the newly discovered globular cluster VVV CL001
Wide-field view of the newly discovered globular cluster VVV CL001
Seulement en anglais

Vidéos

Zooming in on the newly discovered globular star cluster VVV CL001
Zooming in on the newly discovered globular star cluster VVV CL001
Seulement en anglais
Visible/infrared cross-fade of the newly discovered globular star cluster VVV CL001
Visible/infrared cross-fade of the newly discovered globular star cluster VVV CL001
Seulement en anglais

Voir aussi notre