eso1307fr-be — Communiqué de presse photo

« Une goutte d’encre sur un ciel lumineux »

Une image à grand champ capture un gecko cosmique

13 février 2013

Cette image réalisée par la caméra WFI sur le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres à l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili, montre le brillant amas d’étoiles NGC 6520 et son voisin, le nuage sombre Barnard 86 à la forme étrange de gecko. Cette paire cosmique apparait sur un fond de millions d’étoiles brillantes situées dans la partie la plus lumineuse de la Voie Lactée, une région si dense en étoiles qu’on ne voit pratiquement aucun bout de ciel noir sur cette image.

Cette partie de la constellation du Sagittaire est l'un des plus riches champs d'étoiles de tout le ciel : le grand nuage d'étoiles du Sagittaire. Le nombre gigantesque d'étoiles qui illuminent cette région accentue considérablement la noirceur des nuages sombres comme Barnard 86, qui apparait au centre de cette nouvelle image réalisée par la caméra WFI, un instrument installé au foyer du télescope MPG/ESO de 2,2 mètres à l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili.

Cet objet est une petite nébuleuse sombre isolée appelée globule de Bok [1]. Il a été décrit comme « une goutte d'encre sur un ciel lumineux » par son découvreur, Edward Emerson Barnard [2]. Cet astronome Américain a découvert et photographié un grand nombre de comètes, de nébuleuses sombres, un des satellites de Jupiter et a également apporté de nombreuses autres contributions. Observateur visuel de talent et astrophotographe passionné, Barnard a été le premier à utiliser de longs temps de pose pour explorer les nébuleuses sombres.

Dans un petit télescope Barnard 86 ressemble à un espace sans étoile, ou à une fenêtre sur un bout de ciel lointain plus clair. Toutefois, cet objet est en fait au premier plan, devant le champ d'étoiles. Il s'agit d'un nuage froid et dense fait de petits grains de poussière qui bloquent la lumière des étoiles et font apparaitre cette région opaque. On suppose qu'il s'est formé à partir des restes d'un nuage moléculaire qui s'est effondré sur lui-même formant l'amas d'étoiles voisin NGC 6520, que l'on peut voir juste à gauche de Barnard 86 sur cette image.

NGC 6520 est un amas d'étoiles ouvert contenant beaucoup d'étoiles chaudes qui brillent d'une lumière bleuâtre, signe révélateur de leur jeunesse. Les amas ouverts contiennent généralement quelques milliers d'étoiles qui se sont toutes formées à la même époque, ce qui fait qu'elles ont le même âge. Ces amas ont habituellement une durée de vie relativement courte, de l'ordre de plusieurs centaines de millions d'années, avant de s'éparpiller.

Le nombre incroyable d'étoiles sur cette zone du ciel perturbe les observations de cet amas et il est de ce fait difficile d'en apprendre beaucoup sur lui. On estime l'âge de NGC 6520 à environ 150 millions d'années. On suppose que cet amas d'étoiles et son voisin riche en poussières se trouvent à une distance d'environ 6000 années-lumière de notre Soleil.

Les étoiles qui semblent être à l'intérieur de Barnard 86 sur l'image ci-dessus sont en fait devant lui, situées entre nous et le nuage sombre. Bien qu'il ne soit pas certain que ce phénomène ait lieu dans Barnard 86, de nombreuses nébuleuses sombres sont connues pour avoir des étoiles qui se forment en leur sein. On peut notamment voir ce phénomène dans la fameuse nébuleuse de la Tête de Cheval (eso0202) ou dans le remarquable objet Lupus 3 (eso1303) et aussi, dans une moindre mesure, dans une autre découverte de Barnard, la nébuleuse de la Pipe (eso1233). Toutefois, la lumière des plus jeunes étoiles est bloquée par les régions poussiéreuses environnantes et ne peut de ce faite être vue que dans l'infrarouge ou dans les plus longues longueurs d'onde de la lumière.

Notes

[1] Les globules de Bok ont été observés pour la première fois dans les années 1940 par l'astronome Bart Bok. Ce sont des nuages sombres très froids de gaz et de poussière qui ont souvent des étoiles qui se forment en leur sein. Ces globules sont riches en poussière qui disperse et absorbe la lumière d'arrière-plan, ils sont donc pratiquement opaques en lumière visible.

[2] Cette appellation vient de E. E. Barnard, «Dark Regions in the Sky Suggesting an Obscuration of Light, Yerkes Observatory, Nov 15 1913" (disponible ici).

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Rodrigo Alvarez
Planetarium, Royal Observatory of Belgium
Brussels, Belgium
Tel: +32 2 474 70 50
Email: eson-belgium@eso.org

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT and Survey Telescopes Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1307.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1307fr-be
Nom:Barnard 86, NGC 6520
Type:• Milky Way : Star : Grouping : Cluster : Open
• Milky Way : Nebula : Appearance : Dark : Bok Globule
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

Le brillant amas d’étoiles NGC 6520 et le nuage sombre aux formes étranges Barnard 86
Le brillant amas d’étoiles NGC 6520 et le nuage sombre aux formes étranges Barnard 86
L’amas NGC 6520 et le nuage sombre Barnard 86 dans la constellation du Sagittaire
L’amas NGC 6520 et le nuage sombre Barnard 86 dans la constellation du Sagittaire
Image à grand champ de l’amas d’étoiles NGC 6520 et du nuage sombre Barnard 86
Image à grand champ de l’amas d’étoiles NGC 6520 et du nuage sombre Barnard 86

Vidéos

Zoom sur l’amas d’étoiles NGC 6520 et sur le nuage sombre Barnard 86
Zoom sur l’amas d’étoiles NGC 6520 et sur le nuage sombre Barnard 86
Voyage panoramique sur l’amas d’étoiles NGC 6520 et sur le nuage sombre Barnard 86
Voyage panoramique sur l’amas d’étoiles NGC 6520 et sur le nuage sombre Barnard 86
L’amas d’étoiles NGC 6520 et le nuage sombre Barnard 86 vus dans le visible et dans l’infrarouge
L’amas d’étoiles NGC 6520 et le nuage sombre Barnard 86 vus dans le visible et dans l’infrarouge

Voir aussi notre