eso1312fr-ch — Communiqué de presse institutionnel

Choose your language:

L'inauguration d'ALMA ouvre une nouvelle ère de découvertes

Ce télescope révolutionnaire offrira des images inédites du cosmos

13 mars 2013

ALMA, le Vaste Réseau (Sub-) Millimétrique de l'Atacama (ALMA pour Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), implanté aux confins des Andes Chiliennes, a été inauguré ce jour lors d'une cérémonie officielle. Cet événement marque l'achèvement de tous les principaux systèmes du télescope géant ainsi que la transition formelle d'un projet en construction à un véritable observatoire. ALMA est le fruit d'un partenariat entre l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Est Asiatique, en coopération avec la République du Chili.

Les trois partenaires internationaux d'ALMA ont accueilli aujourd'hui plus de 500 personnes à l'Observatoire d'ALMA dans le désert chilien de l'Atacama en vue d'y célébrer le succès du projet. L'invité d'honneur de cette cérémonie était le Président du Chili, Sebastián Piñera, qui a personnellement conduit une antenne d'ALMA sur une partie du chemin menant au Plateau de Chajnantor.

Parmi les invités de marque à cette cérémonie figuraient Karlheinz Töchterle, Ministre Fédéral de la Science et de la Recherche (Autriche), Petr Fiala, Ministre de l'Enseignement, de la Jeunesse et des Sports (République Tchèque), Nuno Crato, Ministre de l'Enseignement et de la Science (Portugal), Roger Genet, Directeur Général de la Recherche et de l'Innovation (France), Nora van der Wenden, Directrice de la Politique de la Recherche et de la Science (Pays-Bas), Bruno Moor, Chef de la Division pour la Coopération Internationale en Recherche et Innovation (Suisse), Beatriz Barbuy représentante du Brésil, Anne Glover, Conseillère Scientifique en Chef auprès du Président de la Commission européenne, ainsi que les ambassadeurs au Chili de l'Autriche, de la Belgique, de la République Tchèque, de la France, de l'Italie, de l'Allemagne, du Japon, des Pays-Bas, du Portugal, de la Suède, de la Suisse, du Royaume-Uni et des Etats-Unis d'Amérique.

Le Président du Chili, Sebastián Piñera, a rappelé que « le magnifique ciel nocture du Chili constitue l'une de nos nombreuses ressources naturelles. Je suis convaincu que la science a contribué de manière vitale au développement du Chili ces dernières années. Je suis très fier de nos collaborations internationales dans le domaine de l'astronomie, dont ALMA constitue la dernière, et la plus ambitieuse des réalisations. »

A cette cérémonie, diffusée en direct sur Internet, des représentants des partenaires internationaux d'ALMA étaient également présents : le Directeur Général de l'ESO, Tim de Zeeuw, le Directeur de la Fondation Nationale pour la Science aux Etats-Unis, Subra Suresh, et le vice-ministre du Ministère Japonais de l'Enseignement, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie, Teru Fukui, ainsi que le Directeur d'ALMA, Thijs de Graauw. Les dirigeants, le personnel d'ALMA et les représentants des communautés voisines ont également assisté à l'événement.

Thijs de Graauw a exprimé ses attentes vis à vis d'ALMA. « Grâce aux efforts et aux innombrables heures de travail des scientifiques et des techniciens constituant la communauté mondiale d'ALMA, cet équipement a déjà montré qu'il était le télescope (sub-)millimétrique le plus avancé à ce jour, éclipsant toute réalisation antérieure. Nous sommes impatients que les astronomes exploitent la pleine puissance de ce formidable outil ».

 « ALMA constitue un exemple des plus grandes réalisations qui deviennent possibles lorsque les institutions et les nations unissent leurs efforts, et cette stratégie sous-tend l'ensemble du programme de l'ESO » ajoute Tim de Zeeuw. « En appliquant cette stratégie à l'échelle globale, en établissant des partenariats dans le cadre d'un projet comme celui-ci, nous donnons aux astronomes des Etats Membres de l'ESO la possibilité d'entreprendre des recherches uniques, que seul ALMA permet. »

Demain, une sélection d'invités aura l'opportunité de visiter le télescope sur le site d'exploitation du réseau d'antennes situé à 5000 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'assemblage des antennes d'ALMA a été achevé récemment, la dernière série de 7 des 66 antennes étant actuellement en cours de test avant d'entrer en service. Le télescope, équipé seulement d'une fraction de ses antennes, a déjà procuré des images inédites du cosmos [1].

Capable d'observer l'Univers en capturant la lumière invisible à l'œil nu, ALMA nous délivrera des détails inédits sur la naissance des étoiles, les bébés galaxies de l'Univers jeune, et la formation des planètes autour de soleils distants. Il découvrira également et mesurera la distribution de molécules – essentielles à la vie pour la plupart – qui se créent dans l'espace interstellaire.

L'observatoire a été conçu sous la forme de trois projets distincts en Europe, aux USA et au Japon dans les années 1980, qui ont fusionné en un seul dans les années 1990. La construction a débuté en 2003. Le coût total de la construction d'ALMA s'élève à environ 1,4 milliards de dollars US, dont la part de l'ESO constitue 37,5%.

Les antennes du réseau ALMA, cinquante-quatre de 12 mètres et douze plus petites antennes paraboliques de 7 mètres, fonctionnent ensemble tel un télescope unique. Chaque antenne collecte le rayonnement en provenance de l'espace et le fait converger vers un récepteur. Les signaux en provenance des antennes sont ensuite assemblés et traités par un super-ordinateur spécialisé : le corrélateur ALMA. Les 66 antennes d'ALMA peuvent être arrangées en différentes configurations, la distance maximale entre les antennes pouvant varier de 150 mètres à 16 kilomètres.

Cette inauguration a été l'occasion pour les partenaires d'ALMA, l'ESO, l'Observatoire de Radioastronomie National et l'Observatoire Astronomique National du Japon, de réaliser une animation d'une durée de 16 minutes intitulée « ALMA – A la Recherche de nos Origines Cosmiques », un livre photos, un livret sur l'ethno-astronomie dans cette région ainsi que deux brochures détaillant le projet et les contributions des dirigeants. L'ensemble de ces documents est disponible en téléchargement sous forme électronique via les liens ci-dessous.

Notes

[1] Des exemples récents de recherches effectuées à l'aide d'ALMA sont détaillés dans les communiqués de presse de l'ESO : eso1216, eso1239, eso1301 et eso1313.

Plus d'informations

ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) est un équipement international pour l'astronomie. Il est le fruit d'un partenariat entre l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie de l'Est en coopération avec la République du Chili. ALMA est financé en Europe par l'ESO (Observatoire Européen Austral), en Amérique du Nord par la NSF (Fondation Nationale de la Science) en coopération avec le NRC (Conseil National de la Recherche au Canada) et le NSC (Conseil National de la Science à Taïwan), en Asie de l'Est par les Instituts Nationaux des Sciences Naturelles (NINS) du Japon avec l'Academia Sinica (AS) à Taïwan. La construction et les opérations d'ALMA sont pilotées par l'ESO pour l'Europe, par le National Radio Astronomy Observatory (NRAO) pour l'Amérique du Nord et par le National Astronomical Observatory of Japan (NAOJ) pour l'Asie de l'Est. L'Observatoire commun ALMA (JAO pour Joint ALMA Observatory) apporte un leadership et un management unifiés pour la construction, la mise en service et l'exploitation d'ALMA.

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Nicolas Cretton
ESO Science Outreach Network
Savosa, Switzerland
Tel: +41 91 81 53 811
Email: eson-switzerland@eso.org

Lars Lindberg Christensen
ESO education and Public Outreach Department
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6761
Mobile: +49 173 3872 621
Email: lars@eso.org

Richard Hook
ESO, Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1312.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1312fr-ch
Nom:Atacama Large Millimeter/submillimeter Array
Type:• Unspecified : Technology : Observatory
Facility:Atacama Large Millimeter/submillimeter Array

Images

Le réseau ALMA vu du ciel
Le réseau ALMA vu du ciel
President Piñera inspects ALMA hardware
President Piñera inspects ALMA hardware
Seulement en anglais
Guests at the ALMA inauguration on a transporter
Guests at the ALMA inauguration on a transporter
Seulement en anglais
Vue aérienne du Centre de Maintenance Opérationnel (OSF)
Vue aérienne du Centre de Maintenance Opérationnel (OSF)

Vidéos

Le film ALMA – A la recherche de nos origines cosmiques
Le film ALMA – A la recherche de nos origines cosmiques
ESOcast 55: The ALMA Inauguration
ESOcast 55: The ALMA Inauguration
Seulement en anglais
Video News Release 38: The ALMA Inauguration
Video News Release 38: The ALMA Inauguration
Seulement en anglais
Scenes from the ALMA Inauguration day
Scenes from the ALMA Inauguration day
Seulement en anglais
ALMA inauguration live streaming (recorded)
ALMA inauguration live streaming (recorded)
Seulement en anglais
International Space Station Astronauts Congratulate ALMA Partners
International Space Station Astronauts Congratulate ALMA Partners
Seulement en anglais

Voir aussi notre