eso0949fr-ch — Communiqué de presse institutionnel

VISTA : Un nouveau télescope innovant pour les grands relevés de l’Univers entre en service

11 décembre 2009

Un nouveau Télescope – VISTA (the Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy) – vient juste d’entrer en service à l’Observatoire Paranal de l’ESO et a produit ses premières images. VISTA est un télescope pour les grands relevés observant dans le domaine de longueurs d’onde infrarouge. C’est le plus grand télescope au monde dédié à la cartographie de l’Univers. Son grand miroir, son large champ et ses détecteurs très sensibles lui permettront de dévoiler un « visage » totalement nouveau du ciel austral. De nouvelles images spectaculaires de la nébuleuse de la Flamme, du centre de notre Galaxie, la Voie Lactée et de l’amas de galaxies du Fourneau témoignent de l’excellent fonctionnement de VISTA.

VISTA est le dernier télescope installé à l’Observatoire Paranal de l’ESO dans le désert d’Atacama au nord du Chili. Il est situé sur le sommet voisin de celui du très grand télescope de l’ESO (le VLT) et bénéficie des mêmes conditions exceptionnelles d’observation. Le miroir principal de VISTA a un diamètre de 4,1 mètres et est le miroir le plus fortement courbé de cette taille et de cette qualité jamais réalisé – ses écarts par rapport à une surface parfaite sont inférieurs à quelques millièmes de l’épaisseur d’un cheveu humain. Sa construction et son polissage ont représenté de formidables défis.

VISTA a été conçu et réalisé par un consortium de 18 universités du Royaume Uni [1] dirigé  par la Queen Mary University of London et est devenu une partie de la contribution du Royaume Uni dans le cadre de son accession à l’ESO. Le design et la construction du télescope ont été pilotés par le Conseil des équipements scientifiques et technologiques du Centre de la technologie pour l’astronomie du Royaume Uni (Science and Technology Facilities Council's UK Astronomy Technology Centre (STFC, UK ATC)). L’acceptation provisoire de VISTA a été officiellement accordée par l’ESO au cours d’une cérémonie organisée au siège social de l’ESO à Garching, en Allemagne, en présence de représentants de la Queen Mary University of London et du STFC, le 10 décembre 2009 et le télescope sera à présent exploité par l’ESO.

« VISTA est un nouvel instrument exceptionnel de l’Observatoire du Cerro Paranal de l’ESO. Il aura un rôle de pionnier dans l’observation en infrarouge du ciel austral et trouvera de nombreuses cibles intéressantes pour de futures études avec le très grand télescope (le VLT) et ALMA ainsi qu’avec le futur télescope géant européen, » déclare Tim de Zeeuw, Directeur général de l’ESO.

Au cœur de VISTA se trouve une caméra de 3 tonnes contenant 16 détecteurs spéciaux, sensibles au rayonnement infrarouge et représentant au total 67 millions de pixels. Le fait de pouvoir observer à des longueurs d’onde plus grandes que celles visibles par l’œil humain permet à VISTA d’étudier des objets qui sont autrement impossible à voir en lumière visible car trop froids, dissimulés derrière des nuages de poussière ou tellement éloignés que leur lumière a été décalée au-delà du visible du fait de l’expansion de l’Univers. Pour éviter d’être submergée par le faible rayonnement infrarouge venant de l’espace, la caméra doit être refroidie à – 200 degrés Celsius et est dotée de la plus grande fenêtre d’observation dans l’infrarouge jamais réalisée. La caméra de VISTA a été conçue et réalisée par un consortium composé du Rutherford Appleton Laboratory, du UK ATC et de l’University of Durham au Royaume Uni.

VISTA étant un grand télescope disposant également d’un grand champ, il peut à la fois détecter les faibles sources de lumière et couvrir rapidement de larges pans de ciel. Chaque image de VISTA capture une zone du ciel couvrant environ dix fois la surface de la pleine Lune et VISTA sera capable de détecter et de cataloguer des objets sur l’ensemble du ciel austral avec une sensibilité quarante fois supérieure à celle obtenue avec les plus récents sondages du ciel en infrarouge, tel que le très performant Two Micron All-Sky Survey.  Ce bond en avant de la puissance d’observation – comparable à l’écart de sensibilité entre l’œil nu et la première lunette de Galilée – révélera un grand nombre d’objets et permettra la création d’inventaires bien plus complets d’objets rares et exotiques du ciel austral.

« Nous sommes très heureux d’avoir été capables de fournir le télescope VISTA à la communauté astronomique. La qualité exceptionnelle des données scientifiques est un hommage à tous les scientifiques et les ingénieurs impliqués dans ce projet passionnant et stimulant, » ajoute Ian Robson, Directeur de l’ATC du Royaume Uni.

La première image présentée montre la nébuleuse de la Flamme (NGC 2024), un nuage de gaz et de poussière spectaculaire où se forment des étoiles, dans la constellation bien connue d’Orion et dans ses environs. En lumière visible, le cœur de cet objet est caché derrière un épais nuage de poussière mais l’image prise par VISTA dans l’infrarouge a pu pénétrer l’obscurité et révéler l’amas de jeunes étoiles chaudes qui s’y cachait. Le grand champ de la caméra de VISTA a également pu capturer le rayonnement de NGC2023 et la forme fantomatique de la fameuse nébuleuse de la Tête de Cheval.

La seconde image est une mosaïque de deux prises de vue de VISTA en direction du centre de la Voie Lactée, dans la constellation du Sagittaire. De très nombreuses étoiles apparaissent – cette seule photo montre environ un million d’étoiles.- dont la majorité est normalement cachée derrière d’épais nuages de poussière et ne peut être visible que dans l’infrarouge.

Pour la dernière image, VISTA a fixé son regard bien au-delà de notre Galaxie pour prendre une photo de famille d’un amas de galaxies dans la constellation du Fourneau. Le grand champ de VISTA a permis de photographier sur une seule image de nombreuses galaxies parmi lesquelles la saisissante galaxie spirale barrée NGC 1365 et la grosse galaxie elliptique NGC 1399.

VISTA va consacrer quasiment tout son temps à cartographier le ciel austral de manière méthodique. Durant ses cinq premières années, le télescope est engagé sur six grands relevés du ciel de première importance, avec des objectifs scientifiques différents. Un de ces grands sondages va couvrir l’ensemble du ciel austral et les autres seront dédiés à l’étude très détaillée de plus petites régions. Les grands relevés de VISTA vont nous aider à comprendre la nature, la distribution et l’origine de catégories d’étoiles et de galaxies connues, à cartographier en trois dimensions la structure de notre Galaxie et des Nuages de Magellan voisins et nous aidera également à déterminer la relation entre la structure de l’Univers et les mystérieuses énergie noire et matière noire.

Le volume faramineux de données – typiquement 300 gigabytes par nuit soit plus de 100 terabytes par an – sera accumulé dans les archives digitales de l’ESO et sera traité en images et en catalogues dans les centres de données des Universités de Cambridge et d’Edinburgh au Royaume Uni. L’ensemble des données sera publique et accessible par les astronomes du monde entier.

Jim Emerson de la Queen Mary, University of London et responsable du consortium VISTA regarde vers l’avenir, vers une « riche moisson de science » réalisée avec ce nouveau télescope : «  L’histoire nous a montré que quelques uns des résultats les plus excitants qui émergent de projets comme VISTA sont ceux que l’on attend le moins – et je suis personnellement très impatient de voir ceux qui émergeront de VISTA. !»

Notes

[1] Le Consortium VISTA est dirigé par la Queen Mary, University of London et est composé des universités suivantes : Queen Mary, University of London; Queen's University of Belfast; University of Birmingham; University of Cambridge; Cardiff University; University of Central Lancashire; University of Durham; The University of Edinburgh; University of Hertfordshire; Keele University; Leicester University; Liverpool John Moores University; University of Nottingham; University of Oxford; University of St Andrews; University of Southampton; University of Sussex and University College London.

Plus d'informations

L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 14 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. A Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et VISTA, le plus grand télescope pour les grands relevés. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant – l’E-ELT- qui disposera d’un miroir primaire de 42 mètres de diamètre et observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil tourné vers le ciel » le plus grand au monde.

Liens

Contacts

Dr. Martin Steinacher
ESO Science Outreach Network
Tel: +41 31 324 23 82
Email: martin.steinacher@sbf.admin.ch

Prof. Jim Emerson
Queen Mary, University of London
UK
Tel: +44 794 127 1548
Email: j.p.emerson@qmul.ac.uk

Richard Hook
ESO Survey Telescopes PIO
Tel: +49 151 1055 5780
Email: rhook@eso.org

Julia Maddock
Science and Technology Facilities Council
UK
Tel: +44 1793 44 2094
Email: julia.maddock@stfc.ac.uk

Siân Halkyard
Queen Mary, University of London
UK
Tel: +44 20 7882 7454
Email: s.halkyard@qmul.ac.uk

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso0949.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso0949fr-ch
Legacy ID:PR 49/09
Facility:Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy

Images

Les feux cachés de la nébuleuse de la Flamme
Les feux cachés de la nébuleuse de la Flamme
Un millions d'étoiles, en direction du sombre coeur de la Voie Lactée
Un millions d'étoiles, en direction du sombre coeur de la Voie Lactée
The Fornax Cluster of Galaxies
The Fornax Cluster of Galaxies
Seulement en anglais
VISTA: the Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy
VISTA: the Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy
Seulement en anglais
Details of the VISTA Flame Nebula image
Details of the VISTA Flame Nebula image
Seulement en anglais
Details of the VISTA Galactic Centre image
Details of the VISTA Galactic Centre image
Seulement en anglais
Details of the VISTA Fornax Galaxy Cluster image
Details of the VISTA Fornax Galaxy Cluster image
Seulement en anglais
Visible/infrared comparison of the VISTA Flame Nebula image
Visible/infrared comparison of the VISTA Flame Nebula image
Seulement en anglais
Visible/infrared comparison of the VISTA Galactic Centre image
Visible/infrared comparison of the VISTA Galactic Centre image
Seulement en anglais
VISTA’s giant infrared camera
VISTA’s giant infrared camera
Seulement en anglais
The region of Orion’s Belt and the Flame Nebula
The region of Orion’s Belt and the Flame Nebula
Seulement en anglais
Wide-field view of the Centre of the Milky Way
Wide-field view of the Centre of the Milky Way
Seulement en anglais
Wide-field view of the Fornax Galaxy Cluster
Wide-field view of the Fornax Galaxy Cluster
Seulement en anglais
The hidden fires of the Flame Nebula (full frame)
The hidden fires of the Flame Nebula (full frame)
Seulement en anglais

Vidéos

ESOCast 12: VISTA: A Pioneering New Survey Telescope Starts Work
ESOCast 12: VISTA: A Pioneering New Survey Telescope Starts Work
Seulement en anglais
Video News Release 29: VISTA: A Pioneering New Survey Telescope Starts Work (eso0949b)
Video News Release 29: VISTA: A Pioneering New Survey Telescope Starts Work (eso0949b)
Seulement en anglais
Time-lapse Video of VISTA at Work (Part One)
Time-lapse Video of VISTA at Work (Part One)
Seulement en anglais
Time-lapse Video of VISTA at Work (Part Two)
Time-lapse Video of VISTA at Work (Part Two)
Seulement en anglais
Zooming in on VISTA’s view of the Flame Nebula
Zooming in on VISTA’s view of the Flame Nebula
Seulement en anglais
Zooming in on VISTA’s view of the centre of the Milky Way
Zooming in on VISTA’s view of the centre of the Milky Way
Seulement en anglais
Zooming in on VISTA’s view of the Fornax Galaxy Cluster
Zooming in on VISTA’s view of the Fornax Galaxy Cluster
Seulement en anglais
Infrared-visual crossfade, Flame Nebula
Infrared-visual crossfade, Flame Nebula
Seulement en anglais
Infrared-visual crossfade, centre of the Milky Way
Infrared-visual crossfade, centre of the Milky Way
Seulement en anglais
Infrared-visual Crossfade, Flame Nebula (Annotated)
Infrared-visual Crossfade, Flame Nebula (Annotated)
Seulement en anglais
Infrared-visual crossfade, centre of the Milky Way (Annotated)
Infrared-visual crossfade, centre of the Milky Way (Annotated)
Seulement en anglais
Panning across VISTA’s view of the Flame Nebula
Panning across VISTA’s view of the Flame Nebula
Seulement en anglais
Panning across VISTA’s view of the Centre of the Milky Way
Panning across VISTA’s view of the Centre of the Milky Way
Seulement en anglais
Panning across VISTA’s view of the Fornax Galaxy Cluster
Panning across VISTA’s view of the Fornax Galaxy Cluster
Seulement en anglais
Video News Release (B-roll): (eso0949o)
Video News Release (B-roll): (eso0949o)
Seulement en anglais
3D animation of the VISTA telescope
3D animation of the VISTA telescope
Seulement en anglais

Voir aussi notre