eso0934fr-be — Communiqué de presse photo

Voyage au centre de la Voie Lactée

GigaGalaxy Zoom phase 2

21 septembre 2009

La seconde des trois images du projet « GigaGalaxy Zoom » de l’ESO vient juste d’être mise en ligne. Il s’agit d’une nouvelle et magnifique vue de 340 millions de pixels de la partie centrale de notre Galaxie comme on la voit depuis l’Observatoire Paranal de l’ESO, avec un télescope amateur.

Cette image, large de 34 par 20 degrés, nous permet de découvrir notre Galaxie telle que les astronomes amateurs du monde entier peuvent la contempler. Toutefois, l’incroyable beauté de cette image est essentiellement due à la qualité du site d’observation et à l’habilité de Stéphane Guisard, cet astrophotographe de renommée internationale qui est également ingénieur de l’ESO. Cette seconde image a en effet bénéficié de la qualité exceptionnelle du ciel de Paranal, un des ciels les plus « purs » de la planète, là où se trouve justement le très grand télescope (VLT) de l’ESO. De plus, Stéphane Guisard est ingénieur opticien spécialisé dans les télescopes, une expertise rare dans le monde des astrophotographes. Stéphane Guisard, en tant que chef de l’équipe d’ingénierie optique de l’Observatoire Paranal, a la responsabilité d’assurer la meilleure performance optique du VLT.

Pour réaliser cette formidable mosaïque, en couleur réelle, de la région centrale de notre Galaxie, Stéphane Guisard a assemblé près de 1200 images. Cette création représente plus de 200 heures de temps de pose, réalisées durant 29 nuits durant les temps libres de Stéphane Guisard alors qu’il travaille de jour à Paranal [1].

L’image montre la région du ciel allant de la constellation du Sagittaire (l’Archer) à la constellation du Scorpion. La région très colorée de Rho Ophiuchi et d’Antares ressort très nettement sur la droite alors que des zones plus sombres, comme les nébuleuses de la Pipe et du Serpent, se distinguent également. La ligne de poussière de notre Voie Lactée traverse obliquement l’image, parsemée de remarquables nébuleuses rougeâtres et brillantes telles que la nébuleuse Trifide et celle de la Lagune, tout comme NGC 6357 et NGC 6334. Cette ligne sombre héberge également le centre même de notre Galaxie, là où un trou noir super-massif se dissimule.

"La zone que j’ai représentée sur cette image est une région du ciel incroyablement riche, une des plus belles régions du ciel selon moi" déclare Stéphane Guisard.

Ce magnifique paysage stellaire est la seconde des trois images à très haute résolution présentées dans le projet « GigaGalaxy Zoom », lancé par l’ESO dans le cadre de l’Année Mondiale de l’Astronomie (AMA 09). Le projet permet aux passionnés d’astronomie d’explorer et de découvrir l’Univers tel que l’on peut l’admirer à l’œil nu depuis les plus sombres et meilleurs sites d’observation au monde. « GigaGalaxy Zoom » propose un « outil web » permettant à ses utilisateurs de réaliser un époustouflant voyage au cœur de notre Voie Lactée. Grâce à cet outil, les utilisateurs peuvent, en un clic, en savoir plus sur de nombreux et surprenants objets de l’image, telles que des nébuleuses multicolores et des supernovae. En ce sens, le projet tente de faire le lien entre le ciel que nous pouvons tous contempler et le profond cosmos inaccessible à l’œil que les astronomes étudient quotidiennement. La très grande qualité des images témoigne réellement de la splendeur du ciel nocturne observable depuis les différents sites de l’ESO au Chili. Ce sont d’ailleurs les observatoires astronomiques les plus productifs au monde.

La troisième image du « GigaGalaxy Zoom » sera présentée la semaine prochaine, le 28 septembre 2009.

Notes

[1] L’image a été réalisée depuis le Cerro Paranal, site du VLT de l’ESO, avec une lunette de 10 cm Takahashi FSQ106Ed f/3.6 et une caméra CCD SBIG STL, en utilisant une monture NJP160. Les images ont été prises avec trois filtres différents (B, V et R) et ont été assemblées. Cette mosaïque a été composée à partir de 52 champs différents, réalisés avec près de 1200 images représentant un temps de pose total de 200 heures pour une image finale de 24 403 X 13 973 pixels.

Plus d'informations

En tant que membre de l’AMA 09, l’ESO participe à plusieurs grands projets de diffusion de la culture scientifique, en adéquation avec son rang de leader mondial dans le domaine de l’astronomie. L’ESO héberge le secrétariat de l’AMA 09 pour l’Union Astronomique Internationale qui coordonne l’AMA 09. L’ESO est l’un des « organisateurs associés » de l’AMA 09 et a aussi été fortement impliqué dans la résolution soumise par l’Italie à l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui a abouti à déclarer 2009 Année Mondiale de l’Astronomie, lors de la 62ème Assemblée générale de l’ONU. En plus de nombreuses activités programmées aux niveaux local et international, l’ESO est aussi leader de trois des douze projets phares de l’AMA 09.

L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 14 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. A Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant – l’E-ELT- qui disposera d’un miroir primaire de 42 mètres de diamètre et observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil tourné vers le ciel » le plus grand au monde.

Né en France, Stéphane Guisard travaille à l’ESO, au Chili, depuis 1994. Il est maintenant le chef des ingénieurs optiques du VLT de l’ESO. Il a la responsabilité de l’alignement optique des télescopes de Paranal ainsi que du maintien et de l’amélioration de la qualité de l’image de ces télescopes et de leur optique active. Durant la majeure partie de ses temps libres, Stéphane Guisard photographie le ciel nocturne, profitant du même ciel cristallin que le VLT. Ses fantastiques images et films astronomiques ont été utilisés dans de nombreux livres et programmes de télévision. Stéphane Guisard est également un photographe du projet « The World At Night» (TWAN).

Liens

Contacts

Dr. Rodrigo Alvarez
Planetarium, Royal Observatory of Belgium
Brussels, Belgium
Tel: +32-2-474 70 50
Email: rodrigo.alvarez@oma.be

Stéphane Guisard
ESO
Garching, Germany
Tel: +56 55 43 5283
Email: sguisard@eso.org

Henri Boffin
ESO
Garching, Germany
Tel: +49 89 3200 6222
Email: hboffin@eso.org

Olivier Hainaut
ESO
Garching, Germany
Tel: +49 89 3200 6752
Email: ohainaut@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso0934.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso0934fr-be
Legacy ID:PR 34/09
Facility:Very Large Telescope

Images

Un paysage d'etoiles de 340 millions de pixels venant de Paranal
Un paysage d'etoiles de 340 millions de pixels venant de Paranal
Astrophotographer Stéphane Guisard
Astrophotographer Stéphane Guisard
Seulement en anglais
GigagalaxyZoom Phase 2
GigagalaxyZoom Phase 2
Seulement en anglais

Vidéos

Zooming onto Messier 4
Zooming onto Messier 4
Seulement en anglais
Zooming onto Messier 8
Zooming onto Messier 8
Seulement en anglais

Voir aussi notre