Photo de la semaine 2010

1 novembre 2010

Le Very Large Telescope regarde vers une distante nébuleuse

Les astronomes utilisant des données du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO, à l'observatoire de Paranal au Chili, ont fait une impressionnante composite de la nébuleuse Messier 17, aussi connue sous le nom de nébuleuse Omega ou nébuleuse du Cygne. L'image ressemblant à une peinture montre un vaste nuage de gaz et de poussière illuminé par les intenses radiations des jeunes étoiles.

Cette image montre la région centrale large d'environ 15 années-lumière, quoique la nébuleuse entière est encore plus grande, environ 40 années-lumière au total. Messier 17 est dans la constellation du Sagittaire (L'Archer), à environ 6000 années-lumière. C'est un objectif populaire parmi les les astronomes amateurs qui peuvent obtenir des images de bonne qualité en utilisant de petits télescopes.

Ces profondes observations du VLT ont été faites dans des longueur d'ondes proche de l'infrarouge avec l'instrument ISAAC. Les filtres utilisés était J (1.25 µm, bleu), H(1.6 µm, vert) et K (2.2 µm, rouge). Au centre de l'image est un amas de très jeunes étoiles dont l'intense radiation illumine le gaz d'hydrogène environnant. Vers le bas droit de l'amas est un énorme nuage de gaz moléculaire. Aux longueurs d'onde du visible, des grains de poussière du nuage obscurcissent notre vision, mais en observant en lumière infrarouge, la lueur du gaz d'hydrogène derrière le nuage peut être vu brillant très faiblement à travers. Caché dans cette région, qui a une sombre apparence rougeâtre, les astronomes ont trouvé l'opaque silhouette d'un disque de gaz et de poussière. Même si celui-ci et petit dans l'image, le disque a un diamètre d'environ 20 000 AU, 1 AU étant la distance Terre-Soleil. On pense que ce disque nourrit et est en rotation autour d'une protoétoile centrale, la première étape de la formation d'une nouvelle étoile.

Cette image est disponible en tant qu'image murale dans l'ESOshop.

 

Liens:

  • La recherche faite pour ces observations sont est décrite dans le communiqué de presse ESO  eso0416.

25 octobre 2010

Le ciel étoilé de La Silla

Les étoiles tournent autour du pôle sud céleste durant une nuit à l'observatoire ESO de La Silla au Nord du Chili. Les parties flous sur les traces des étoiles sur la droite sont dû aux Nuages de Magellan, deux petites galaxies avoisinantes à la Voie Lactée. Le dôme que l'on peut voir dans l'image abrite le télescope ESO de 3.6 mètres et héberge HARPS (High Accuracy Radial Velocity Planet Searcher), le principal chasseur d'exoplanètes du monde. Le bâtiment rectangulaire que l'on peut voir au bas droit de l'image contient le télescope TAROT de 0.25 mètres, fabriqué pour réagir très rapidement lorsqu'un sursaut de rayon gamma est détecté. D'autres télescopes de La Silla sont le MPG/ESO télescope de 2.2 mètres et le New Technology Telescope de 3.58 mètres, le premier télescope à avoir utilisé l'optique adaptative, soit le précurseur de tout les grand télescopes modernes. La Silla est la premier site d'observation de l'ESO et est de nos jours encore l'un des principaux observatoires de l'hémisphère Sud. 


20 septembre 2010

Les étoiles brillent au-dessus de Paranal

Après que le Soleil se soit couché à l'observatoire ESO de Paranal tout devient sombre, mais le ciel noir est tacheté de glorieuses myriades d'étoiles étincelantes. Cette exposition de 15 secondes prouve la clarté du ciel au-dessus de Paranal. Situé haut dans le désert d'Atacama au Chili loin de toute source de pollution lumineuse, durant une claire nuit sans Lune il est possible de voir son ombre créé par la seule lumière de la Voie Lactée.

Selon l'artiste visuel et ambassadeur photo de l'ESO José Francisco Salgado, "Les cieux à Paranal font partis des plus sombres que j'ai jamais photographié. J'adore photographier les observatoires et à Paranal c'est incroyable comment on peut encore voir uniquement avec la lumière des étoiles et du zodiaque!"

Dans cette image, les étoiles de la Voie Lactée semble descendre du dôme ouvert du télescope. La partie la plus brillante, proche du télescope, est la nébuleuse de la Carène (NGC 3372) qui contient certaines des plus grandes étoiles dans notre galaxie (Par exemple eso0905 et eso1031). Près du haut de l'image se trouvent les étoiles de la Croix du Sud. Cette constellation, et celle de la Carène, sont situées dans le ciel austral et est pour cela invisible des latitudes au Nord de l'équateur.

Le télescope dans cette image est le quatrième Auxiliary Telescope de 1.8 mètres, faisant parti du Very Large Telescope Interferometer (VLTI). Le VLTI consiste de quatre Unit Telescopes de 8.2 mètres et de quatre Auxiliary Telescopes ayant des miroirs de 1.8 mètres. Grâce à la taille de ces télescopes, leur technologie de pointe et les excellentes conditions du site, ce n'est pas un hasard que Paranal est considéré  comme l'observatoire en lumière visible le plus avancé du monde.


6 septembre 2010

Un laser vers le centre de la Voie Lactée

Au milieu d'Août 2010 l'ambassadeur photo de l'ESO Yuri Beletsky a pris cette étonnante photo à l'observatoire ESO de Paranal. Un groupe d'astronomes observait le centre de la Voie Lactée en utilisant l'installation d'étoile laser guide à Yepun, l'un des quatres Unit Telescope du Very Large Telescope (VLT).

Le laser de Yepun traverse le majestueux ciel austral et créé une étoile artificielle à une altitude de 90km, haut dans la mésosphère terrestre. Le Laser Guide Star (LGS) fait parti du système d'optique adaptative du VLT et est utilisé comme une référence pour corriger les effets flous de l'atmosphère sur les images. La couleur du laser est choisie précisément pour exciter une couche de sodium se trouvant dans les couches supérieurs de l'atmosphère, on peut reconnaitre la couleur familière des lampes à sodium des éclairages de rue. Cette couche d'atomes de sodium est probablement un reste des météorites entrant l'atmosphère terrestre. Lorsqu'il est excité par le laser, les atomes commencent à briller, formant un petit point lumineux qui peut être utilisé comme une étoile artificielle de référence pour l'optique adaptative. En utilisant cette technique, les astronomes peuvent obtenir des observations plus nettes. Par exemple, lorsqu'ils regardent vers le centre de la Voie Lactée, les chercheurs peuvent mieux enregistrer le cœur galactique, où un trou noir central supermassif, entouré par des étoiles orbitant proche, avale le gaz et la poussière.

La photo, qui a été choisie comme "Astronomy Picture of the Day" pour le 6 Septembre 2010 et "Wikimedia Picture of the Year 2010" a été pris avec une lentille grand angle qui couvre environ 180 degrés du ciel.

 

Cette image est disponible en tant qu'image murale dans l'ESOshop.


2 août 2010

Chasseurs d'exoplanète à La Silla

Dans la recherche pour de nombreux mondes, peu de télescopes ont eu autant de succès que le télescope de 3.6 mètres de l'ESO et le télescope Suisse Leonhard Euler de 3.6 mètres, tous les deux représentés dans cette image.

Le télescope de 3.6 mètres est la demeure de HARPS (High Accuracy Radial Velocity Planet Searcher), un spectrographe avec une précision sans précèdent et détenteur de nombreux records dans le domaine de la recherche d'exoplanètes, y compris la découverte de la plus légère et la plus petite exoplanète jamais mesurée. Avec HARPS, le télescope Leonhard Euler a permis aux astronomes de trouver que six exoplanètes d'un groupe de 27 était en orbite dans la direction opposée à la rotation de leur étoile hôte, donnant un sérieux et inattendu défi au théories actuelles sur la formation de planète.

À 2400 mètres d'altitude dans la partie sud du désert chilien d'Atacama, La Silla était le premier site d'observation de l'ESO. A part les télescopes de 3.6 mètres, il héberge également le New Technology Telescope (NTT) et le télescope MPG/ESO de 2.2 mètres ainsi que d'autres télescopes nationaux plus petits.


8 février 2010

Vue d'oiseau du Very Large Telescope

Un oiseau planant au-dessus du désert isolé d'Atacama au Nord du Chili, probablement le désert le plus sec du monde, peut être surpris de se retrouver au-dessus du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO à Paranal. L'installation astronomique terrestre la plus évoluée au monde, le site héberge quatre Unit Telescope de 8.2 mètres, quatre Auxiliary Telescope de 1.8 mètres, le VLT Survey Telescope (VST), et le Visible et Infrared Survey Telescope for Astronomy de 41 mètres, pouvant être vu sur le sommet de la montagne avoisinante à partir de la plate-forme principale.

Cette vue aérienne montre également d'autres structures, y compris la salle de contrôle de l'observatoire, sur l'avant de la plate-forme principale.


  1  
Affiche de 1 à 6 de 6
Bookmark and Share

Voir aussi notre