eso1309fr-be — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Un “homard” cosmique dépoussiéré

Une nouvelle image de NGC 6357 prise dans l'infrarouge

20 février 2013

Un nouveau cliché pris par le télescope VISTA de l'ESO dévoile un paysage céleste composé de nuages de gaz rougeoyant et de spirales de poussière entourant de jeunes étoiles chaudes. Cette observation dans le domaine infrarouge fait apparaître la nurserie stellaire baptisée NGC 6357 sous un nouveau jour. Elle est issue de l'actuel sondage de la Voie Lactée qu'effectue VISTA dans le but de cartographier la structure de notre galaxie et d'en expliquer la formation.

Située à près de 8000 années-lumière de la Terre dans la constellation du Scorpion, NGC 6357 – parfois surnommée la Nébuleuse du Homard [1] en raison de sa forme caractéristique révélée par des images prises dans le domaine visible – est une région constituée de vastes nuages de gaz et de spirales de poussière sombre. Ces nuages sont le siège de la formation d'étoiles, parmi lesquelles des étoiles chaudes et massives d'une couleur bleue-blanche étincelante en lumière visible.

Cette image utilise les données infrarouges issues du Télescope VISTA de l'ESO dédié à l'observation astronomique dans les domaines visible et infrarouge, installé à l'Observatoire de Paranal au Chili. Elle constitue une part infime de l'énorme sondage baptisé VISTA VVV (Variables dans la Voie Lactée) dont l'objectif est de scanner les régions centrales de la Galaxie (eso1242). Parce que le rayonnement infrarouge pénètre bien mieux la couche de poussièree qui entoure l'objet [2], la nouvelle image offre une vue radicalement différente de celle qu'offrent les clichés pris dans le domaine visible – tel que le cliché pris avec le télescope Danois d'1,5 mètre à La Silla.

L'une des jeunes et brillantes étoiles de NGC 6357 connue sous l'appellation Pismis 24-1 était répertoriée comme l'étoile la plus massive jamais détectée – jusqu'à ce que l'on s'aperçoive qu'elle est en réalité constituée d'au moins trois grosses étoiles brillantes, dont la masse ne dépasse pas la centaine de masses solaires. Pour autant, ces étoiles demeurent supermassives – parmi les plus massives de notre Voie Lactée.

Pismis 24-1 est l'objet le plus brillant du nuage stellaire Pismis 24, un ensemble d'étoiles qui semblent toutes s'être formées à la même époque au sein de NGC 6357.

VISTA constitue le télescope de sondage le plus grand et le plus puissant jamais réalisé, et est dédié à l'observation du ciel dans le domaine infrarouge. Le sondage VVV scanne le bulbe central ainsi qu'une partie du plan de notre Galaxie dans le but de créer une gigantesque base de données qui permettra aux astronomes de mieux comprendre l'origine, la formation et la structure de la Voie Lactée.

Différentes parties de NGC 6357 ont également fait l'objet d'observations au moyen du télescope spatial Hubble du consortium NASA/ESA (heic0619a) et du Très Grand Télescope de l'ESO (eso1226a). L'un et l'autre télescopes ont fourni des images dans le domaine visible des différentes parties de cette région – leur comparaison avec la nouvelle image infrarouge laisse apparaître de surprenantes différences. Dans le domaine infrarouge, les grands panaches de matière teintée de rouge sont très réduits, et des torsades d'un gaz pâle, violet, s'échappent de la nébuleuse en différents endroits.

Notes

[1] L'appellation officieuse de Nébuleuse du Homard est parfois également attribuée à la spectaculaire région de formation d'étoiles Messier 17 (eso0925), bien que cet objet soit plus fréquemment nommé Nébuleuse Omega.

[2] Les observations dans le domaine infrarouge peuvent révéler des caractéristiques invisibles sur des clichés pris dans le domaine visible, parce que l'objet est trop froid par exemple, obscurci par un épais nuage de poussières, ou bien encore très éloigné, la lumière qu'il émet tendant vers l'extrémité rouge du spectre en raison de l'expansion de l'Univers.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Rodrigo Alvarez
Planetarium, Royal Observatory of Belgium
Brussels, Belgium
Tel: +32 2 474 70 50
Email: eson-belgium@eso.org

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT & Survey Telescopes Press Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1309.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1309fr-be
Nom:NGC 6357
Type:• Milky Way : Nebula : Type : Star Formation
Facility:Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy

Images

La nébuleuse du Homard observée au moyen du télescope VISTA de l'ESO
La nébuleuse du Homard observée au moyen du télescope VISTA de l'ESO
La nébuleuse Guerre et Paix (NGC 6357) dans la constellation du Scorpion
La nébuleuse Guerre et Paix (NGC 6357) dans la constellation du Scorpion
Image grand champ de la région de la nébuleuse Guerre et Paix
Image grand champ de la région de la nébuleuse Guerre et Paix
Comparison of VISTA image of NGC 6357 with a visible light image
Comparison of VISTA image of NGC 6357 with a visible light image
Seulement en anglais

Vidéos

Zoom sur l'image infrarouge de NGC 6357
Zoom sur l'image infrarouge de NGC 6357
Comparaison entre l'image de NGC 6357 prise par VISTA et un cliché pris dans le domaine visible
Comparaison entre l'image de NGC 6357 prise par VISTA et un cliché pris dans le domaine visible

Voir aussi notre